L’entrepreneuriat est dans notre ADN

On l’appelle le « banquier des pauvres ». En 2006, Muhammed Yunus reçoit pour son travail le Prix Nobel de la Paix. C’est l’inventeur du microcrédit. En 1976, il monte la Grameen Bank. Le principe est simple : aux exclus du système bancaire traditionnel, il s’agit de donner accès à un financement sans risque, afin qu’ils créent leur propre activité. Quarante ans plus tard, la microfinance représente un portefeuille de 87 milliards de dollars et 111 millions de clients dans le monde, selon le baromètre Convergences de la microfinance 2016.

Le Prix Nobel est aussi un champion et sûrement l’un des fondateurs de l’entrepreneuriat social, un entrepreneuriat au service du bien commun. Nous l’avons rencontré à l’occasion d’une visite au Centre Yunus de Paris, un lieu qui promeut via l’organisation de conférences et de rencontres autour du social business « un monde à trois zéros : zéro pauvreté, zéro chômage et zéro émission carbone », des dires de son fondateur qui a écrit un livre en 2017 sur le sujet.

Read More

Write a comment