Arts vivants et Social Business

Pour leur prochain évènement, les Canaux et le Centre Yunus vous proposent un thème original, à la croisée des arts vivants et du social business ! Le spectacle vivant est un vecteur puissant de développement personnel, mais aussi d’inclusion sociale et économique : les compagnies artistiques en font parfois leur raison d’être et se définissent alors comme des social business.

Quels sont aujourd’hui les social business ayant développé des modèles hybrides à la croisée de l’entreprenariat et de l’altruisme ? Qui sont ceux qui innovent dans le monde du spectacle vivant ? Comment le social business et les modèles hybrides peuvent-ils représenter des modèles économiques viables pour des structures culturelles ayant un projet d’intérêt général?

Venez échanger avec Xavier Gobin (Phare Ponleu Selpak), Lucie Mariotto (La Fabrique de la Danse) et Odile Lafond (CLARA et CLARA Bis) le 26 septembre aux Canaux.

Rendez-vous à 18h30 pour une heure et demie d’échanges suivis d’un pot.

Plus d’infos sur nos intervenants :

– Xavier Gobin, Phare Ponleu Selpak France : PPS est une ONG créée en 1994 par neufs jeunes cambodgiens de retour dans leur pays après une jeunesse passée dans les camps de réfugiés à la frontière thaïlandaise. Son but est d’améliorer le développement des communautés locales en offrant un programme d’éducation, la pratique d’une activité artistique et en produisant des spectacles grâce à une troupe installée à Siem Reap. Depuis peu, la structure a créé une société de production de films d’animation. Véritable modèle social business hybride, PPS est un très belle illustration pour le monde du spectacle. L’association française soutient son homologue cambodgienne.

– Lucie Mariotto, La Fabrique de la Danse : Cette start-up fondée en 2015 a pour ambition de Construire un avenir pérenne pour l’art chorégraphique en structurant la filière économique. Elle développe des programmes pédagogiques pour accompagner les professionnels de la danse dans l’évolution de leur métier, développe des outils numériques adaptés aux nouveaux modes de travail, et prépare l’ouverture d’un lieu de 2500 m2, lauréat de Réinventer.Paris, intégrant différents espaces et services innovants en réponse aux besoins du secteur. Avec le programme “Les femmes sont là”, elle oeuvre à donner plus de place aux femmes chorégraphes.

– Odile Lafond, CLARA & CLARA bis : La coopérative culturelle CLARA offre à des professionnels de la culture un statut entrepreneurial dynamique et solide « entrepreneur-salarié-associé » qui valorise leurs multi-activités. Elle leur fait bénéficier d’un accompagnement sur-mesure à l’entreprenariat tout en développant la force d’un collectif d’artistes.

Conférence ouverte à tous sur inscription, dans la limite des places disponibles : https://www.kawaa.co/admin/rencontres/9549

Write a comment